Stability of Ertapenem 100 mg/mL in Manufacturer’s Glass Vials or Syringes at 4°C and 23°C

Scott E Walker, Shirley Law, William Perks, John Iazzetta

Abstract


ABSTRACT

Background: Prophylactic administration of ertapenem as a single 1-g IV dose has been shown to reduce sepsis after prostate biopsy.

Objective: To evaluate the stability of ertapenem after reconstitution with 0.9% sodium chloride to a final concentration of 100 mg/mL and storage in the manufacturer’s original glass vials or polypropylene syringes.

Methods: On study day 0, 100 mg/mL solutions of ertapenem were retained in the manufacturer’s glass vials or packaged in polypropylene syringes and stored at 4°C or 23°C without protection from fluorescent room light. Samples were assayed periodically over 18 days using a validated, stability-indicating liquid chromatographic method with ultraviolet detection. A beyond-use date was determined as the time for the concentration to decline to 90% of the initial (day 0) concentration, based on the fastest degradation rate, with 95% confidence.

Results: Reconstituted solutions stored in the manufacturer’s glass vials or polypropylene syringes exhibited a first-order degradation rate, such that 10% of the initial concentration was lost in the first 2.5 days when stored at 4°C or within the first 6.75 h when stored at room temperature (23°C). Analysis of variance showed differences in the percentage remaining due to temperature (p < 0.001) and study day (p < 0.001) but not type of container (p = 0.98). When a 95% CI for the degradation rate was calculated and used to determine a beyond-use date, it was established that more than 90% of the initial concentration would remain for 2.35 days at 4°C and for 0.23 day (about 5 h, 30 min) at room temperature.

Conclusions: A 100 mg/mL ertapenem solution stored in the manufacturer’s glass vial or a polypropylene syringe will retain more than 90.5% of the initial concentration when stored for 48 h at 4°C and for an additional 1 h at 23°C.

RÉSUMÉ

Contexte : Il a été démontré que l’administration prophylactique d’une dose unique de 1 g d’ertapénem par voie intraveineuse réduit les risques de sepsis après une biopsie de la prostate.

Objectif : Évaluer la stabilité de l’ertapénem reconstitué avec une solution de chlorure de sodium à 0,9 % pour atteindre une concentration finale de 100 mg/mL et placé dans les fioles de verre d’origine du fabricant ou dans des seringues de polypropylène.

Méthodes : Au jour 0 de l’étude, des solutions de 100 mg/mL d’ertapénem ont été conservées dans les fioles de verre d’origine du fabricant ou conditionnées dans des seringues de polypropylène. Elles ont ensuite été entreposées à des températures de 4 °C ou de 23 °C sans protection contre la lumière des lampes fluorescentes de la pièce. Les échantillons ont été dosés périodiquement pendant 18 jours à l’aide d’une épreuve validée mesurant la stabilité par chromatographie liquide avec détection ultraviolette. Une date limite d’utilisation a été établie comme étant le temps nécessaire pour atteindre 90 % de la concentration initiale (jour 0), et ce, en fonction du taux de dégradation le plus rapide, avec un niveau de confiance de 95 %.

Résultats : Les solutions reconstituées placées dans les fioles de verre du fabricant ou dans les seringues de polypropylène ont présenté un taux de dégradation de premier ordre, de sorte que la concentration initiale avait chuté de 10 % après les 2,5 premiers jours d’entreposage à 4 °C ou après les 6,75 premières heures d’entreposage à température ambiante (23 °C). L’analyse de variance a montré des différences dans le pourcentage restant qui étaient associées à la température (p < 0,001) et au jour de l’étude (p < 0,001), mais pas au type de contenant (p = 0,98). Lorsqu’un intervalle de confiance de 95 % pour le taux de dégradation a été calculé et utilisé pour déterminer la date limite d’utilisation, on a établi qu’il resterait plus de 90 % de la concentration initiale pendant 2,35 jours à 4 °C et pendant 0,23 jour (environ 5 heures 30 minutes) à température ambiante.

Conclusions : Une solution de 100 mg/mL d’ertapénem placée dans la fiole de verre du fabricant ou dans une seringue de polypropylène conserve plus de 90,5 % de sa concentration initiale après avoir été entreposée pendant 48 heures à 4 °C et pendant 1 heure additionnelle lorsqu’elle est entreposée à 23 °C.


Keywords


ertapenem; stability; polypropylene syringes; high-performance liquid chromatography; ertapénem; stabilité; seringues de polypropylène; chromatographie liquide haute performance

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v68i2.1437

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2017 Canadian Society of Hospital Pharmacists