Bisphosphonates for Osteoporosis in Patients with Renal Insufficiency: Pharmacists’ Practices and Beliefs

Cheryl A Sadowski, Catherine Lyder, Nesé Yuksel

Abstract


ABSTRACT

Background: Clinicians often face challenges in deciding how to treat osteoporosis in patients with chronic kidney disease. As background to offering guidance to health care providers, it is important to understand their practices and beliefs.

Objectives: To describe the practices and beliefs of pharmacists regarding use of bisphosphonates for patients with osteoporosis and chronic kidney disease.

Methods: A cross-sectional survey of pharmacists working in hospitals and related health care settings was conducted. A 34-item online questionnaire was developed consisting of 4 sections: demographic characteristics, practices, beliefs, and comfort level with making decisions about osteoporosis treatment. An e-mail invitation was sent to members of the Canadian Society of Hospital Pharmacists (n = 2499) in November 2012.

Results: A total of 367 pharmacists completed the survey. Most of the respondents were women (258 [70%]), had more than 10 years in practice (213 [58%]), and were providing care to 1 or more osteoporosis patients per week (212 [58%]). Over one-third (150 [41%]) stated that they would use a bisphosphonate for patients with creatinine clearance (CrCl) of 15–30 mL/min, but more than half (207 [56%]) stated that they would avoid a bisphosphonate (and recommend another medication) for patients with CrCl below 15 mL/min. Forty-eight percent (176/363) agreed that oral bisphosphonates could be used for patients with renal failure (defined as CrCl < 30 mL/min), so long as dosage adjustments are made. More than half (206/363 [57%]) believed that the adverse effects of oral bisphosphonates increase for patients with renal failure. Respondents expressed a low level of comfort in assessing and initiating osteoporosis treatment for patients with renal failure.

Conclusions: Pharmacists had varying beliefs about managing osteoporosis in patients with chronic kidney disease. This study highlights the need for practice tools and targeted education addressing the use of bisphosphonates for these patients.

RÉSUMÉ

Contexte : Les cliniciens sont souvent confrontés à des défis lorsqu’ils doivent choisir un traitement contre l’ostéoporose chez les patients atteints d’insuffisance rénale chronique. Afin d’être en mesure de guider les fournisseurs de soins de santé, il importe de comprendre leurs pratiques et leurs croyances.

Objectif : Offrir un portrait des pratiques et croyances des pharmaciens en ce qui a trait à l’emploi des bisphosphonates chez les insuffisants rénaux chroniques atteints d’ostéoporose.

Méthodes : Une enquête transversale a été réalisée auprès de pharmaciens exerçant en établissements de santé. Un questionnaire en ligne a été élaboré. Il contenait 34 éléments répartis en 4 sections, soit : les caractéristiques démographiques; les pratiques; les croyances; et le degré d’aisance en ce qui a trait au choix d’un traitement contre l’ostéoporose. Un courriel d’invitation a été envoyé aux membres de la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (n = 2499) en novembre 2012.

Résultats : Au total, 367 pharmaciens ont participé au sondage. La plupart des répondants étaient des femmes (258 [70 %]), possédaient plus de 10 années de pratique (213 [58 %]) et fournissaient hebdomadairement des soins à au moins un patient ostéoporotique (212 [58 %]). Plus d’un tiers (150 [41 %]) ont indiqué qu’ils emploieraient un bisphosphonate chez les patients affichant une clairance de la créatinine (ClCr) entre 15 et 30 mL/min, mais plus de la moitié (207 [56 %]) ont affirmé qu’ils n’en utiliseraient pas (et qu’ils recommandaient un autre médicament) chez les patients présentant une ClCr en deçà de 15 mL/min. Quarante-huit pour cent (176/363) ont affirmé que les bisphosphonates oraux pouvaient être employés pour les patients présentant une insuffisance rénale (définie comme une ClCr < 30 mL/min), pourvu que l’on procède à des ajustements posologiques. Plus de la moitié (206/363 [57 %]) croyaient que les effets indésirables des bisphosphonates oraux sont plus importants chez les patients souffrant d’insuffisance rénale. Les répondants ont indiqué être peu à l’aise lorsque vient le temps d’évaluer et d’amorcer un traitement contre l’ostéoporose chez les insuffisants rénaux.

Conclusions : Les pharmaciens adhéraient à diverses croyances en ce qui touche la prise en charge de l’ostéoporose chez les insuffisants rénaux. La présente étude met en évidence le besoin d’outils pour la pratique ainsi que d’enseignement ciblé portant sur l’emploi des bisphosphonates chez les patients atteints d’insuffisance rénale.


Keywords


osteoporosis; renal insufficiency; pharmacists; bisphosphonates; beliefs; ostéoporose; insuffisance rénale; pharmaciens; bisphosphonates; croyances

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v69i1.1518

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2017 Canadian Society of Hospital Pharmacists