Stability of Ibuprofen Solutions in Normal Saline or 5% Dextrose in Water

Scott E Walker, Julie Choudhury, Shirley Law, John Iazzetta

Abstract


ABSTRACT

Background: A shortage of the standard medication for treatment of patent ductus arteriosus has necessitated use of parenteral ibuprofen, which is equally efficacious for this indication. The beyond-use date recommended by the manufacturer is very short and has implications for resource allocation and wastage.

Objective: To evaluate the stability of ibuprofen (undiluted or diluted in either 0.9% sodium chloride [normal saline; NS] or 5% dextrose in water [D5W]) with storage for up to 21 days under refrigeration or at room temperature in glass vials or polypropylene syringes.

Methods: Six glass vials, each containing undiluted ibuprofen (5 mg/mL), were prepared. In addition, ibuprofen was diluted to 2.5 mg/mL in NS or D5W, and 6 syringes were prepared for each diluent (total of 12 syringes). Finally, 6 extension tubes were each primed with 1 mL of ibuprofen (duplicates of undiluted solution and solutions diluted to 2.5 mg/mL in NS or D5W). Half of the vials, syringes, and tubes were stored under refrigeration (4°C) and the other half at room temperature (23°C). The concentration of ibuprofen was determined by a validated, stability indicating liquid chromatographic method on study days 0, 1, 2, 3, 6, 8, 10, 13, 17, and 21 for samples stored in vials and syringes, or at time 0, 6, 24, and 30 h for samples stored in tubes.

Results: Analysis of variance showed differences in the percentage of ibuprofen remaining due to study day (p < 0.001) and diluent (p < 0.005), but no differences due to concentration (p = 0.06) or temperature (p = 0.12). All solutions of ibuprofen were stable throughout the study period, retaining at least 90% of their initial concentration.

Conclusions: Undiluted ibuprofen (5 mg/mL) stored in glass vials and ibuprofen diluted to 2.5 mg/mL with either NS or D5W and stored in polypropylene syringes will retain more than 92% of its initial concentration with storage for up to 14 days at 4°C. A beyond-use date of 14 days would allow for up to 24 h storage at 23°C during this 14-day period. Storage of ibuprofen solutions in extension tubing should not exceed 29 h at 4°C or 17 h at 23°C. Beyond-use dates should be applied only after consideration of US Pharmacopeia Revised General Chapter <797> guidelines for compounding of sterile preparations.

RÉSUMÉ

Contexte : La pénurie du médicament normalement utilisé dans le traitement de la persistance du ductus arteriosus a nécessité le recours à l’ibuprofène parentéral, dont l’efficacité est égale dans cette indication. La date limite d’utilisation recommandée par le fabricant est très rapprochée, ce qui a des conséquences sur l’affectation des ressources et le gaspillage.

Objectif : Évaluer la stabilité de solutions d’ibuprofène (non diluées et diluées dans du chlorure de sodium à 0,9 % [solution physiologique salée (SP)] ou dans du dextrose à 5 % dans l’eau [D5E]) conditionnées dans des fioles de verre ou des seringues de polypropylène, puis entreposées pendant une période maximale de 21 jours, au réfrigérateur ou à la température ambiante.

Méthodes : Six fioles de verre, chacune contenant une solution d’ibuprofène non diluée (5 mg/mL), ont été préparées. En outre, des solutions d’ibuprofène ont été diluées à une concentration de 2,5 mg/mL dans une SP ou du D5E, et six seringues ont été préparées pour chaque diluant (pour un total de 12 seringues). En dernier lieu, 6 tubulures de rallonge ont été amorcées au moyen de 1 mL d’ibuprofène (doubles de la solution non diluée et des solutions diluées à une concentration de 2,5 mg/mL dans une SP ou du D5E). La moitié des fioles, des seringues et des tubulures a été entreposée au réfrigérateur (4 °C) et l’autre moitié, à la température ambiante (23 °C). La concentration d’ibuprofène a été déterminée à l’aide d’une épreuve validée par chromatographie liquide haute performance mesurant la stabilité aux jours 0, 1, 2, 3, 6, 8, 10, 13, 17 et 21 pour les échantillons conditionnés dans des fioles ou des seringues, ou aux temps 0, 6, 24 et 30 h pour les échantillons conditionnés dans des tubulures.

Résultats : L’analyse de variance a montré des différences dans le pourcentage d’ibuprofène restant en fonction du jour de l’étude (p < 0,001) et du diluant (p < 0,005), mais aucune différence en fonction de la concentration (p = 0,06) ou de la température (p = 0,12). Toutes les solutions d’ibuprofène sont demeurées stables durant la période entière de l’étude, conservant au moins 90 % de leur concentration initiale.

Conclusions : Les solutions d’ibuprofène non diluées (5 mg/mL) conditionnées dans des fioles de verre et les solutions diluées à une concentration de 2,5 mg/mL dans une SP ou du D5E puis entreposées dans des seringues de polypropylène conserveront plus de 92 % de la concentration initiale lorsqu’elles sont entreposées à une température de 4 °C pendant une période maximale de 14 jours. Une période d’entreposage maximale de 24 heures à la température de 23 °C est permise durant cette période limite d’utilisation de 14 jours. Les solutions d’ibuprofène conditionnées dans des tubulures de rallonge ne devraient pas être conservées pendant plus de 29 heures à une température de 4 °C ou de 17 heures à 23 °C. Les dates limites d’utilisation ne doivent être appliquées qu’après avoir pris connaissance des lignes directrices revues du « General Chapter <797> » de la United States Pharmacopeia sur la préparation de produits stériles.


Keywords


ibuprofen; drug stability; ibuprofène; stabilité des médicaments

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v64i5.1071

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2018 Canadian Society of Hospital Pharmacists