Factors Influencing Fourth-Year Pharmacy Students’ Decisions to Pursue a Hospital Pharmacy Residency

Sébastien Dupuis, Alexis Martel, Taha Arfa, Joannah Valma, David R Williamson, Marc M Perreault

Abstract


ABSTRACT

Background: The Canadian Society of Hospital Pharmacists promotes the recruitment of residency-trained pharmacists for work in hospitals and related health care settings. However, Quebec hospitals are still hiring non–residency trained pharmacists, in part because of a severe shortage of hospital pharmacists. To date, no studies have examined the factors influencing the career choices of fourth-year pharmacy students in Canada.

Objectives: To identify motivating factors and barriers influencing students’ decision to pursue a hospital pharmacy residency.

Methods: All 186 fourth-year students in the Faculty of Pharmacy, Université de Montréal, were invited by e-mail to participate in a validated and institutionally approved survey that was available online between March and May 2014.

Results:Of the 138 respondents who returned a completed survey (74% response rate), 36 (26%) planned to apply for a hospital pharmacy residency. Those planning to apply for a residency were older (p = 0.037) and had more hospital work experience (36% versus 3%, p < 0.001) than those not planning to apply. The most important motivators for pursuing a residency were potential gains in knowledge (reported by 88% of respondents, whether or not they were planning to pursue a residency), experience (80%), and self-confidence (62%). The most frequently reported barriers were recognition that a hospital pharmacy residency is a highly demanding program (65%), having work available upon graduation from the undergraduate program (43%), and financial obligations (34%). Hospital experiential rotations influenced, either positively or negatively, 23 (72%) of the 32 students who changed their decision to pursue or not pursue residency training over the course of their studies.

Conclusions: The potential gain in knowledge and experience acquired through residency, the fact that it is considered a highly demanding program, and having work available upon graduation from undergraduate studies were the most influential factors in fourth-year pharmacy students’ decision of whether to pursue a hospital pharmacy residency.

RÉSUMÉ

Contexte : La Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux encourage les établissements de santé à embaucher des pharmaciens qui ont fait une résidence. Or, les hôpitaux du Québec continuent d’embaucher des pharmaciens dénués de cette formation, entre autres à cause d’une importante pénurie de pharmaciens hospitaliers. À ce jour, aucune étude n’a examiné les facteurs qui influencent les choix de carrière des étudiants en quatrième année de pharmacie au Canada.

Objectifs : Découvrir les facteurs qui motivent les étudiants à faire une résidence en pharmacie d’hôpital et les facteurs qui les en dissuadent.

Méthodes : L’ensemble des 186 étudiants en quatrième année à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal ont été invités par courriel à participer à un sondage validé, approuvé par l’établissement, qui était disponible en ligne entre mars et mai 2014.

Résultats : Parmi les 138 répondants ayant rempli et retourné le sondage (taux de réponse de 74 %), 36 (26 %) avaient l’intention de s’inscrire à la résidence en pharmacie d’hôpital. Ces derniers étaient plus âgés (p = 0,037) et possédaient une plus grande expérience de travail en hôpital (36 % contre 3 %, p < 0,001) que ceux qui n’envisageaient pas de s’inscrire à la résidence. Les facteurs qui motivaient le plus tous les répondants (dont ceux qui ne planifiaient pas faire une résidence) à entreprendre une résidence étaient la possibilité : d’acquérir les connaissances (88 %), de gagner de l’expérience (80 %) et d’augmenter la confiance en soi (62 %). Les facteurs qui dissuadaient le plus souvent l’ensemble des répondants étaient : la conviction que la résidence en pharmacie d’hôpital est un programme très exigeant (65 %), l’accès à un travail dès qu’ils obtiennent le diplôme de premier cycle (43 %) et les obligations financières (34 %). Les stages en milieu hospitalier ont influencé, positivement ou négativement, 23 (72 %) des 32 étudiants qui ont changé d’idée quant à la poursuite ou non d’une résidence pendant leurs études.

Conclusions : La possibilité d’acquérir des connaissances et de l’expérience grâce à la résidence, le fait que le programme soit considéré comme très exigeant et l’accès à un emploi dès l’obtention du diplôme de premier cycle : ces facteurs influençaient le plus le choix des étudiants en quatrième année pour ce qui est d’entreprendre ou non une résidence en pharmacie d’hôpital.


Keywords


pharmacy education; residency training; pharmacy student; career choice; enseignement de la pharmacie; residence; étudiant en pharmacie; choix de carrière

Full Text:

PDF HTML Appendix


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v69i3.1557

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists