Clinical Pharmacy Services in Ambulatory Oncology: An Environmental Scan of the Canadian Practice Landscape

Authors

  • Bryanna Tibensky Centre for Family Medicine Family Health Team and University of Waterloo, Kitchener, Ontario
  • Lauren Hutton Nova Scotia Health and the Beatrice Hunter Cancer Research Institute, Halifax, Nova Scotia
  • Jason Wentzell Extend Pharmacy and Extend Health Solutions, Ottawa, Ontario; University of Waterloo, Kitchener, Ontario
  • Michael LeBlanc Horizon Health Network, Moncton, New Brunswick
  • Scott Edwards Eastern Health and Memorial University of St John’s, Newfoundland and Labrador
  • Thomas McFarlane University of Waterloo, Kitchener, Ontario

DOI:

https://doi.org/10.4212/cjhp.3208

Abstract

Background: Canadian clinical pharmacy key performance indicators (cpKPIs) have been developed for inpatient hospital practice but are not established for ambulatory oncology. This study represents the first step in developing cpKPIs for ambulatory oncology.

Objectives: To describe the current landscape of pharmacy services in ambulatory oncology in Canada and to identify perspectives related to the development and implementation of cpKPIs in this practice setting.

Methods: In this national cross-sectional study, a web-based questionnaire was distributed to pharmacists working in ambulatory oncology settings. Potential participants who self-identified as pharmacists practising in an ambulatory oncology setting were eligible. Survey questions focused on participants’ demographic characteristics, oncology pharmacy services provided, metrics captured, and pharmacists’ perceptions of cpKPIs. All data were analyzed using descriptive statistics.

Results: A total of 44 responses were received, with most respondents practising in community hospitals in British Columbia, Ontario, and Atlantic Canada. The services most commonly provided were chemotherapy order verification, laboratory monitoring, identification and resolution of drug therapy problems, and counselling on anticancer medications. Twenty-six of the 44 respondents (59%) indicated that performance metrics or patient outcomes were tracked at their respective institutions, with none being universally captured. Overall, 43 (98%) of the respondents favoured the development of cpKPIs for ambulatory oncology practice.

Conclusions: Despite growing patient care needs in ambulatory oncology, there is significant heterogeneity in the scope of pharmacy services offered and the outcomes used to qualify their impact within this setting across Canada. This study demonstrates a clear need for national consensus cpKPIs to inform pharmacy resource utilization and patient-centred quality improvement initiatives.

RÉSUMÉ

Contexte : Des indicateurs clés de performance de la pharmacie clinique canadienne (cpKPI) ont été élaborés pour la pratique hospitalière en milieu hospitalier, mais n’ont pas été définis pour l’oncologie ambulatoire. Cette étude constitue la première étape de l’élaboration de cpKPI pour l’oncologie ambulatoire.

Objectifs : Décrire le paysage actuel des services pharmaceutiques en oncologie ambulatoire au Canada et cerner les perspectives liées au développement et à la réalisation de cpKPI dans ce contexte de pratique.

Méthodes : Dans cette étude transversale nationale, un questionnaire en ligne a été distribué aux pharmaciens qui travaillent en oncologie ambulatoire. Les participants potentiels qui se sont identifiés comme des pharmaciens exerçant dans ce contexte étaient autorisés à participer. Les questions de l’étude portaient sur les caractéristiques démographiques des participants, les services de pharmacie offerts en oncologie, les paramètres saisis et les perceptions des pharmaciens à l’égard des cpKPI. Toutes les données ont été analysées à l’aide de statistiques descriptives.

Résultats : Au total, 44 réponses ont été reçues, la plupart des répondants exerçant dans des hôpitaux communautaires de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et du Canada atlantique. Les services les plus couramment fournis étaient : la vérification des ordonnances
de chimiothérapie, la surveillance en laboratoire, l’identification et la résolution des problèmes de pharmacothérapie et les conseils portant sur les médicaments anticancéreux. Vingt-six des 44 répondants (59 %) ont indiqué que les indicateurs de performance ou les résultats pour les patients faisaient l’objet d’un suivi dans leurs établissements respectifs, bien qu’aucun ne soit universellement saisi. Dans l’ensemble, 43 répondants (98 %) étaient favorables à l’élaboration de cpKPI pour la pratique de l’oncologie ambulatoire.

Conclusions : Malgré les besoins croissants des patients en oncologie ambulatoire, la portée des services pharmaceutiques offerts et les résultats utilisés pour qualifier leur effet dans ce contexte au Canada sont fortement hétérogènes. Cette étude démontre un besoin évident de consensus portant sur les cpKPI à l’échelle nationale pour éclairer l’utilisation des ressources pharmaceutiques et les initiatives d’amélioration de la qualité centrées sur le patient.

Downloads

Download data is not yet available.

Published

2022-09-01 — Updated on 2022-10-03

Versions

Issue

Section

Original Research / Recherche originale