The Time is Now for Mental Health Care: Evaluating the Impact of a Clinical Pharmacist on an Acute Mental Health Unit

Authors

  • Amy Soubolsky Saskatchewan Health Authority and University of Saskatchewan, Regina, Saskatchewan
  • Katelyn Halpape University of Saskatchewan, Saskatoon, Saskatchewan

DOI:

https://doi.org/10.4212/cjhp.3210

Abstract

Background: Clinical pharmacists have a significant role in optimizing pharmacotherapy for patients admitted to acute care settings. Patients with mental health disorders are especially vulnerable to polypharmacy, adverse drug effects, medication nonadherence, and misconceptions about medication use. The Royal University Hospital in Saskatoon, Saskatchewan, currently lacks resources to provide optimal clinical pharmacy coverage for mental health inpatients.

Objectives: To determine the optimal clinical role for a pharmacist providing specialized care to mental health inpatients and to evaluate the potential impact of the pharmacist on medication use and patient care.

Methods: A pharmacist with 5 years of mental health–related pharmacy practice experience was temporarily assigned to the Mental Health Short Stay Unit as a practical component of a Master’s program in pharmacy. Clinical activities to be completed by the pharmacist were defined on the basis of available evidence, existing performance and quality assurance indicators, and prior experience. The pharmacist’s activities and recommendations during each shift were tracked and reported.

Results: The pharmacist saw 94 patients over a total of 88 hours. The pharmacist made a total of 61 recommendations, of which 55 (90%) were accepted by the psychiatrist, and initiated 42 medication changes. Forty-one patients (44%) received a thorough medication assessment, and individualized, often specialized, education was provided to patients 39 times. The pharmacist was consulted by the psychiatrist 19 times.

Conclusions: Pharmacists have an important role in medication management and patient education for psychiatric inpatients, and the health care team values pharmacists’ unique expertise. Additional resources dedicated to defining and expanding clinical pharmacy services on inpatient psychiatry units could further optimize patient care.

RÉSUMÉ

Contexte : Les pharmaciens cliniciens jouent un rôle important dans l’optimisation de la pharmacothérapie pour les patients admis en milieu de soins aigus. Les patients souffrant de troubles de la santé mentale sont particulièrement vulnérables à la polypharmacie, aux effets indésirables des médicaments, au non-respect de la médication et aux idées fausses circulant sur leur utilisation. L’hôpital Royal University, à Saskatoon (Saskatchewan), manque actuellement de ressources pour offrir une couverture pharmaceutique clinique optimale aux patients hospitalisés en santé mentale.

Objectifs : Déterminer le rôle clinique optimal du pharmacien fournissant des soins spécialisés aux patients hospitalisés en santé mentale et évaluer son impact potentiel sur l’utilisation des médicaments et les soins aux patients.

Méthodes : Un pharmacien ayant 5 ans d’expérience dans la pratique de la pharmacie liée à la santé mentale a été temporairement affecté à l’unité de séjours de courte durée en santé mentale dans le cadre de la composante pratique d’un programme de maîtrise en pharmacie. Les activités cliniques qu’il devait réaliser ont été définies sur la base des données probantes à disposition, des indicateurs de performance et d’assurance de la qualité existants, ainsi que sur la base de son expérience antérieure. Les activités et les recommandations du pharmacien au cours de chaque quart de travail étaient suivies et signalées.

Résultats : Le pharmacien a visité 94 patients sur un total de 88 heures. Au total, il a fait 61 recommandations, dont 55 (90 %) ont été acceptées par le psychiatre, et il a amorcé 42 changements de traitement. Quarante et un patients (44 %) ont reçu une évaluation approfondie concernant le traitement, et des patients ont reçu une explication individualisée, souvent spécialisée, 39 fois. Le psychiatre a consulté le pharmacien 19 fois.

Conclusions : Les pharmaciens jouent un rôle important dans la gestion des médicaments et l’éducation des patients hospitalisés en psychiatrie, et l’équipe de soins de santé apprécie leur expertise unique. Des ressources supplémentaires consacrées à la définition et à l’élargissement des services de pharmacie clinique dans les unités de psychiatrie pour patients hospitalisés pourraient optimiser davantage les soins aux patients.

Downloads

Download data is not yet available.

Published

2022-10-03

Issue

Section

Original Research / Recherche originale